Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Pollution plastique : « Elle pourrait doubler d’ici 2030, sans accord international sur la filière »
Ouest-France 5/3/2019
mis en ligne le 05/03/19 par Reunig Kozh

L’ONG WWF publie aujourd’hui un nouveau rapport sur la pollution plastique. Elle pourrait doubler d’ici 2030, si l’ensemble de la filière, de la conception à la fin de vie du produit, n’est pas revu, détaille Ludovic Frère-Escoffier, responsable Océans de WWF, dans un entretien à Ouest-France.

Trop cher à collecter, à recycler. Incinéré à ciel ouvert dans les pays les plus pauvres... le plastique est dans le collimateur des associations de défense de

l’environnement. Elles mettent la pression sur les Nations unies, quelques jours avant le sommet de Nairobi, au Kenya. En cause, un système de production, d’utilisation et d’élimination du plastique. « Il faut revoir tout le cycle de vie du plastique », estime Ludovic Frère-Escoffier, responsable programme Océans, au WWF. L’ONG publie aujourd’hui un rapport alarmant, et tire la sonnette d’alarme. Elle formule aussi des propositions pour sortir de cette crise mondiale.

Entretien avec Ludovic Frère-Escoffier, responsable programme Océans, à l’ONG WWF.


À lire ce nouveau rapport, plus un seul endroit du globe n’est épargné par la pollution plastique...

Exactement. La pollution commence au sommet des montagnes et se diffuse (via le ruissellement des eaux) jusque dans les appareils digestifs des plus petits animaux marins. On en a recensé dans 240 espèces animales. Toute la planète est contaminée. Nous aussi ingérons des nano-plastiques, ces minuscules particules en décomposition, dans l’eau douce que nous buvons, les poissons ou autres aliments que nous mangeons. Nous n’en connaissons pas encore les effets sur l’homme. Les études épidémiologiques sont longues à mettre en place.

Et le pire est à venir, dîtes-vous ?

La production annuelle de déchets pourrait augmenter de 41% au cours des quinze prochaines années. Et pour l’instant, seuls 20 % sont collectés pour être recyclés.

Les nations unies ont chiffré les dégâts de la pollution plastique à huit milliards de dollars par an, sur la pêche, le tourisme, le commerce maritime | OUEST-FRANCE

Vos projections tiennent-elles compte des récentes mesures adoptées contre les plastiques à usage unique ?

Oui, l’élimination des plastiques jetables pourrait réduire considérablement la demande, à condition qu’une réglementation internationale soit en place. Mais ces efforts resteront insuffisants s’il n’y a pas une remise à plat complète de la filière de production. Pour l’instant, les transformateurs de matières plastiques, issues de la pétrochimie, ne paient pas les coûts que leur production fait peser sur la nature et nos sociétés. Les industriels ne sont pas assez tenus responsables des émissions de C02 de leur production, du prix prohibitif de la collecte et du tri qui retombent sur les États, les collectivités.

Que préconisez-vous ?

Pour l’instant, des additifs rendent le recyclage du plastique trop complexe, trop cher. Il faut une remise à plat complète de la filière, de la conception à la fin de vie du produit. C’est ce que font la plupart des autres secteurs industriels. Un système de bonus-malus, dans lequel un prix du plastique recyclé serait plus avantageux, nous paraît efficace.

Comment comptez-vous encourager ou contraindre les industriels ?

Nous poussons pour qu’un traité international sur la limitation du plastique soit adopté au prochain sommet de l’Agence de l’environnement des nations unies, du 11 mars au 15 mars, à Nairobi (Kenya). La réponse doit être internationale, car l’océan connecte les États les uns aux autres. Certains pays sont déjà très mobilisés. Surtout les petits États insulaires dont les plages sont envahies par les déchets et doivent les collecter avec de faibles moyens publics.

Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/environ...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0