Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Un printemps fleuri pour l’architecture finistérienne
Ouest-France 9/3/2019
jeudi 21 mars 2019 18:00
mis en ligne le 09/03/19 par Reunig Kozh

Pour sa dixième édition, le Printemps de l’architecture revient avec un large panel d’activités. Le Conseil d’architecture d’urbanisme et d’écologie (CAUE) organise quatre mois de réflexion pour une architecture durable et cohérente dans l’ensemble du département.

Une architecture « frugale et créative ». La formule est poétique et sera mise en avant par Philippe Madec qui inaugurera le Printemps de l’architecture le 21 mars, à 18 h, à Quimper (Finistère).

Une architecture durable en Finistère

Il s’agit de sensibiliser à une architecture éco-responsable, participative et solidaire. Un cycle sur ce thème est programmé : le 27 avril, à Plourin-lès-Morlaix, le 4 mai à Pont-Croix, et le lendemain à Esquibien et Plogoff. Dans la même veine, des conférences écloront sur « Les éco-bourgs aux 4 coins du Finistère », le 12 juin, à Concarneau, et le 18 juin à Roscoff. Il s’agit d’un élan départemental.

L’habitat durable en fil rouge

Depuis la création de l’événement en 2010, l’architecture et l’habitat durable sont de rigueur. « C’est le fil rouge du printemps, détaille François Martin qui représente la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). Le printemps est arrivé au moment des lois du Grenelles de l’environnement et s’inscrivait dès le début dans une logique pérenne. »

Promouvoir les ressources locales

« Pourquoi ne pas refaire des murs en pierre sèche ? La question peut sembler anodine mais dans le Cap-Sizun par exemple, les murs en pierre sèche sont répandus », argumente Armelle Huruguen, présidente du Conseil d’architecture d’urbanisme et d’écologie. Dans ce sens une conférence « rénover et construire en chanvre » aura lieu à Hanvec et Landerneau. Le 6 avril, Quimper accueillera un brunch-conférence sur le thème de la terre comme matériau local et durable.

Démocratiser l’architecture

« L’architecture, ce n’est pas que l’affaire des architectes », lance François Martin. En Finistère, 74 % des habitations sont des maisons. Parmi celles-ci, seules 8 % sont réalisées par des architectes. « Il faut créer une culture de la qualité architecturale. » Et faire connaître leur architecture aux Finistériens. Dans cette logique, des rencontres seront possibles avec des architectes, le 23 mars, au Relecq-Kerhuon, et des ateliers jeune public seront également mis en place, les 16 et 18 avril à Quimper.

Mettre en avant les bâtiments primés

En 2018, trois bâtiments situés dans le département ont été récompensés par le Prix architecture espace Bretagne. Pour mettre ce patrimoine en avant, des visites sont organisées. Ainsi, la maison sur le toit, réalisée à Brest par Claire Bernard et Yannick Jégado, pourra être visitée samedi 23 mars. Jeudi 28 mars, L’architecte brestoise fera visiter les ateliers des Capucins. Enfin, lundi 1er avril, le centre Georges-Charpak ouvrira ses portes à Quimper. « Les visites sont importantes, l’architecture se ressent », explique Jean-Charles Castric, architecte.

Le programme complet du 10e Printemps de l’architecture est à retrouver sur le sitewww.caue-finistere.fr et sur la page Facebook du CAUE.

Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/bretagn...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0