Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Landrévarzec. « Il y a tant de choses à apprendre sur les plantes »
Ouest-France 9/3/19
mis en ligne le 09/03/19 par Reunig Kozh

Biologiste, Fabienne Le Guillou associe à son activité professionnelle la mise en valeur des plantes, à Kerlestrec. Elle les transforme dans sa petite entreprise l’Arbotiker.

« Il y a tant de choses à apprendre sur les plantes », déclare Fabienne Le Guillou avant d’aller cueillir les premiers bourgeons qui se réveillent sur les arbres de son bout de terre de 2 hectares à Kerlestrec. « Il m’a été donné par mon père, agriculteur, lors de sa retraite, il faisait partie de la ferme familiale depuis trois générations. »

C’est là que Fabienne et son compagnon Mathieu ont posé la maison en bois sur pilotis qui domine le terrain en pente et le sous-bois où coule une rivière. « Nous avons tous les espaces bénéfiques pour les plantes : le sous-bois, la zone humide et la zone en pente exposée au Sud », se réjouit Fabienne.

L’atelier et le séchoir

Puis elle présente l’atelier et le séchoir, isolé en ouate de cellulose, où les plantes récoltées sont triées, séchées et stockées. Fleurs, feuilles, racines, tiges, bourgeons sont cueillis à la main et séchés directement sur place « Il faut faire attention à la cueillette afin que la plante conserve énergie et vertu. »

Après son master 2 de biologie et d’écologie, à l’université de Rennes, s’est posé la question « Faire une thèse ? Chercher un emploi en laboratoire ? Travailler à l’extérieur ? »

Plantain, camomille, sureau…

Un voyage en Afrique et un travail avec un herboriste complètent la connaissance des plantes avant une formation à l’école Imderplam, à Montpellier. « Mais le plus important ce sont mes racines et les plantes locales », reconnaît Fabienne, qui associe à son travail de technicienne préleveur au laboratoire public départemental Labocea une activité agricole avec le statut de cotisante solidaire. « Le soir, le week-end, je cultive, je cueille, je transforme de belles plantes qui sentent bon et font du bien en tisanes, en macérats. » Plantain, camomille, sauge, sureau, aubépine, reine-des-prés et près de 30 variétés de plantes entrent dans la composition des tisanes de saisons de l’Arbotiker. C’est ainsi qu’elle a nommé sa petite entreprise

Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/bretagn...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0