Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Municipales à Quimper. La Coopérative citoyenne dévoile ses premières ambitions écolos
Ouest-France 23/10/2019
mis en ligne le 23/10/19 par Reunig Kozh

À Quimper, la liste Coopérative citoyenne peaufine son programme pour les municipales. Ce mercredi 23 octobre, elle a présenté ses ambitions écologiques pour la ville et son agglomération.

La Coopérative citoyenne : c’est le nom de ce groupe de gauche, en lice pour les élections municipales à Quimper. Composé d’une cinquantaine de membres, ses idées sont axées autour de l’écologie. Aujourd’hui encore, la Coopérative citoyenne n’a toujours pas de tête de liste. "Nous allons le décider en interne, à la mi-novembre", informe Marie-Claire Pastori, l’une des porte-paroles. Mais tous les membres l’affirment : au sein de la Coopérative, « il n’y a pas de chef, pas de leader ». Tout est décidé en groupe. "Notre programme est en train de voir le jour", confie

Marc Rohner, porte-parole.

Ce mercredi 23 octobre 2019, les premières volontés de la Coopérative ont été dévoilées. Sans surprise, elles concernent l’écologie, "noyau fondamental et incontournable de toutes nos réflexions, autour duquel gravitent et interfèrent tous les sujets de politique de la ville et de son agglomération", estime Marie-Claire Pastori.

Le retour des petites cantines

Première idée de la Coopérative : "Plutôt que de développer la cuisine centrale actuelle à l’échelle de Quimper Bretagne occidentale, ce qui induit une industrialisation de la production au détriment de la qualité des aliments et à l’utilisation de beaucoup d’emballages, nous proposons un retour aux petites cantines et une relocalisation des approvisionnements en aliments, visant à terme le 100 % bio."

Côté agriculture, la Coopérative citoyenne entend "préserver les terres qui peuvent être cultivées ainsi que les zones pouvant être reboisées".

Vers une eau potable « de meilleure qualité »

"L’eau du robinet de Quimper est potable, mais pas forcément pure", estime Jean-Pierre Bigorgne, membre de la liste. Comment résoudre ce problème ? "En faisant installer des systèmes de filtration plus performants, notamment en matière d’élimination des résidus de médicaments, pesticides, métaux lourds…" Pour mieux agir, la Coopérative souhaite le "retour en régie publique de l’eau".

Concernant les risques de crues, les membres de la liste de gauche proposent "d’accroître la protection des bassins-versants grâce à des moyens naturels, comme les talus ou la plantation d’arbres". La Coopérative citoyenne envisage ainsi de créer quelque 200 km de talus.

Rénovation énergétique pour les bâtiments communaux

"Si nous sommes élus, nous engagerons un programme de rénovation, d’isolation et d’installation de panneaux photovoltaïques pour les bâtiments communaux", indique Marc Rohner. "Dans ces ambitions énergétiques, nous n’oublions pas les habitants, reprend Pol-Yvon Virot. Par exemple, nous aimerions qu’il y ait des composteurs dans chaque quartier."

Plus de parcs en ville

"Reconnecter les gens avec la nature" : telle est la volonté de la Coopérative citoyenne, qui aimerait "augmenter le nombre de parcs à Quimper". Avec, déjà, quelques pistes de futurs espaces verts, "à Kermabeuzen et au Stang Vihan »."


Le Télégramme

Coopérative. Pour le retour d’une régie publique de l’eau

La Coopérative écologique et sociale, qui élira en novembre sa tête de liste, a présenté, ce mercredi, lors d’une conférence de presse, ses premières propositions sur le thème de l’écologie qui sera au cœur du programme aux municipales.

Cantines. Pas de centralisation. « Nous estimons que la cuisine centrale, qui sera reprise par la collectivité, induit une industrialisation de la production, résume Marie Claire Pastori. Nous proposons, au contraire, une redistribution de celle-ci vers les petites cantines ». « D’autant que la cuisine centrale avec ses liaisons froides vers les établissements implique un usage massif des emballages plastiques », ajoute Jean-Pierre Bigorgne.

« Nous sommes aussi pour une relocalisation des approvisionnements et nous voulons tendre vers le 100 % bio » ajoute Marie-Claire Pastori. Pour cela, la Coopérative veut promouvoir la création d’une « ceinture maraîchère » autour des communes avec des aides à la reconversion ou l’installation en bio des agriculteurs par des « garanties d’achat » par la collectivité.

Eau. Le retour en régie. « Nous mettrons en œuvre le retour en régie publique de l’eau », annonce Marc Rohner. La Coopérative veut aussi se pencher sur la qualité de l’eau du robinet en multipliant les analyses. « Les pisseurs involontaires de glyphosates ont montré la présence de certains produits, souligne Martine Petit. Nous voulons améliorer les systèmes de filtration de l’eau ».

Pour la prévention des inondations, le programme prévoit l’accélération de la création de talus et des plantations sur le bassin-versant (200 km de linéaire prévu). La Coopérative estime que Georges-Philippe Fontaine, président du Sivalodet, a tort quand il estime que ces aménagements ne freinent pas les grandes inondations. « Mais il faudra aussi prévoir des digues et bassins de rétention d’eau », ajoute Catherine Huve.

Énergie. Sobriété. « Le programme d’isolation des bâtiments sera accentué sur les bâtiments publics qui seront équipés quand cela est possible de panneaux photovoltaïques, souligne Pol-Yvon Virot. Nous privilégierions le chauffage solaire thermique pour toutes les nouvelles constructions et des chaudières bois dans les quartiers… ». Le collectif prône aussi la multiplication des composteurs dans les quartiers et la valorisation des déchets organiques des particuliers par la méthanisation pour limiter le recours à l’incinération.

Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/bretagn...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0