Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Municipales à Quimper. Bilinguisme et mobilité au cœur de la Coopérative
Ouest-France 14/12/2019
mis en ligne le 14/12/19 par Reunig Kozh

Les membres de la Coopérative écologique et sociale, une des deux listes de gauche qui se présentent à l’élection municipale à Quimper (Finistère), regrettent les divisions. Réunis, jeudi 12 décembre 2019, en assemblée générale, ils ont fixé quelques priorités de leur programme.

« Nous regrettons les divisions politiques qui ont entraîné le départ de certains coopérateurs. Nous nous étonnons du départ de Martine Petit, troisième de la liste et deuxième en nombre de voix. Nous continuons d’affirmer qu’une personne égale une voix. » C’est la réaction des membres de la Coopérative écologique et sociale, par la voix de sa tête de liste Sylvie Casimiro de San Leandro , aux divisions qui ont agité cette liste citoyenne de gauche au fil des derniers jours. Cette liste est candidate à l’élection municipale de mars 2020, à Quimper (Finistère). Les écolos qui ont quitté le navire p arviendront-ils à rassembler autant que la trentaine de personnes réunies autour de Daniel Le Bigot dans la liste Quimper ensemble d’Isabelle Assih ? Rien n’est moins sûr.

Tempête

En pleine tempête, les membres de la Coopérative (ils disent être « 70 ») ont fixé quelques priorités de leur programme, jeudi soir 12 décembre 2019, en assemblée générale. Au menu : bilinguisme, égalité hommes-femmes, mobilité et salle Arena.

« Pas de salle Arena »

Ils refusent le projet de salle Arena : « Nous sommes contre la bétonisation à outrance, explique Franck Auclert. Nous sommes pour la rénovation des sites sportifs existants, comme la piste d’athlétisme de Penvillers devenue insalubre, impraticable et dangereuse. » Pour Stéphane Blondin, « la salle Arena n’est pas conforme à ce qui est nécessaire et utile pour les Quimpérois ».

« Non à la police municipale »

Ils s’opposent aussi à la création d’une police municipale : « Nous préférons donner plus de missions d’action sociale et d’éducation populaire aux acteurs sociaux comme le CCAS », oppose Gérard Mas.

Accès libre aux transports

Pour « rompre avec le tout-marchand », Gérard Mas insiste aussi sur la gratuité des transports collectifs. « Une partie est payée par nos impôts : nous demandons donc un accès libre aux transports, sans stigmatiser les plus pauvres avec des tarifs particuliers. Cela permettra une meilleure circulation automobile, un accès gratuit à l’ensemble de la population et une réduction des émissions de particules fines. » Le développement du vélo et la marche sont aussi au programme, avec un lien entre les différents modes de déplacements.

Bilinguisme

Patrick Morisseaux affirme « le principe d’une vraie compétence de politique linguistique français-breton pour la commune et l’agglo ». Avec quatre séries de propositions : « 1. Un chargé de mission au conseil municipal et un vice-président à Quimper Bretagne occidentale en charge de la langue bretonne. 2. Des formulaires bilingues pour les pièces d’état civil et une signalétique cohérente et porteuse d’identité. 3. Développer une politique publique qui associe personnel municipal et communautaire en permettant à tous ceux qui le souhaitent d’apprendre le breton. 4. Soutenir le bilinguisme auprès du périscolaire en développant la filière bilingue, avec la création d’une troisième école publique et d’une troisième école Diwan. »

Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/bretagn...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0