Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
L’avenir des halles. Daniel Le Bigot le dessine en quelques traits
Le Télégramme 7 avril 2018
mis en ligne le 07/04/18 par Reunig Kozh

Croquis personnel à l’appui, l’élu écologiste d’opposition Daniel Le Bigot revient, en quelques traits, dans le débat local autour de l’avenir des Halles Saint-François.

« Je propose de raser une partie de l’aile est des halles. Ça rejoint les propos du maire, qui trouve que les halles sont engoncées dans un espace trop petit pour elles. C’est vrai, le bâtiment a une belle structure mais il est massif, il écrase l’espace environnant. Raser cette partie, cela permet de dégager un espace un peu végétalisé et d’ouvrir de la place pour des terrasses », émet le conseiller municipal féru d’aménagement urbain.

« En plus, cela permettrait de dégager les perspectives depuis la rue Saint-François. Il faut aussi refaire une façade des halles, sur ce côté est, avec une vraie entrée accueillante, attirante pour éviter l’effet "entrée de souterrain" des halles actuelles », ajoute-t-il.

Dans le même esprit, Daniel Le Bigot suggère de couper « les couvertures latérales qui obscurcissent et empiètent sur les rues Astor et Amiral de La Grandière ».

Au-delà de ces destructions partielles, il opte pour une rénovation complète des 2.500 m² qui resteront, le maintien des deux restaurants à l’ouest et des deux grandes salles à l’étage.

« Cette solution de la rénovation évite l’épisode incertain des fouilles, les indemnités pour les commerces. C’est un moyen de réduire la facture et d’éviter un gros chantier de travaux publics forcément impactant pour les riverains et commerçants alentours », argue-t-il.

« Détruire et refaire, c’est deux ans minimum et une situation tendue pendant trois ans pour ceux qui sont autour. Cette hypothèse n’avait jamais été avancée jusque-là », poursuit l’ex-adjoint à l’urbanisme.

Sa préférence pour la rénovation, il l’assortit « d’une opération par tranches, qui permettrait de limiter l’impact pour les commerçants des halles ».

« Il faudrait aussi prévoir un dispositif d’accueil pour les jeunes qui viennent y casser la croûte le midi », signale-t-il.

Voir en ligne : http://www.letelegramme.fr/finister...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0