Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Plomelin. Une microferme en permaculture
Le Télégramme 26 mai 2018
mis en ligne le 26/05/18 par Reunig Kozh

Ils ont signé, vendredi, une convention de partenariat avec la fondation Massé-Trévidy, propriétaire du domaine du lycée horticole Kerbernez à Plomelin. Mathieu, Bénédicte et Clément ont maintenant trois ans pour expérimenter un projet de microferme en permaculture sur deux hectares.

Ils ont une vingtaine d’années et un beau projet à réaliser. Mathieu Loizeau, Clément Martin et Bénédicte Fée ont signé, vendredi, une convention de partenariat de trois ans avec la fondation Massé-Trévidy, pour développer un projet de microferme en permaculture.

2 ha d’expérimentation

Clément et Mathieu ont tout naturellement pensé au lycée de Kerbernez de Plomelin pour venir expérimenter leur projet. Car c’est dans ce lycée, propriété de la fondation, qu’ils ont suivi ensemble leur BTS Production horticole. Puis, Mathieu, dans le cadre d’une mission bénévole dans une association, a rencontré Bénédicte, qui s’est associée au projet. Ils sont aujourd’hui tous les deux étudiants entrepreneurs. Mathieu et Clément ont également rejoint depuis peu la coopérative d’activité et d’emploi (CAE) du Finistère. « À vrai dire, ils nous ont présenté une ébauche de projet en 2016 déjà, en conseil d’établissement ! » rappelle Hervé Jacq, président de la fondation Massé-Trévidy. « À travers la convention, nous leur mettons à disposition 2 ha du domaine qui en compte 70. Le lycée apportera son soutien moral et logistique ». La permaculture, ce mode de production basé sur l’observation et le respect des écosystèmes existants, « une culture de la permanence » selon les mots de Mathieu, s’inscrit parfaitement dans la volonté du lycée d’expérimenter des pratiques durables.

Cent espèces de pommes

Les jeunes entrepreneurs n’ont pas chômé.
Avant même la signature de la convention, ils ont « bio-béché », sélectionné des variétés locales, mis en pépinière les plants d’une centaine d’arbustes fruitiers, greffé près de six cents autres, réalisé un plan d’implantation de leur future production en accord avec l’orientation du soleil, les sols et l’interaction entre les différentes plantes. Pommes, poires, prunes, cerises, pêches, framboises, fraises, groseilles, vigne, la liste de variétés de fruits qu’ils prévoient de faire pousser est longue. Mais les jeunes gens savent aussi que la patience sera de mise et ont des ambitions qui s’étalent sur plusieurs années.

« L’objectif, d’ici une dizaine d’années, est de pouvoir commercialiser nos fruits. Mais, d’ici un an, nous allons travailler un espace en maraîchage sans objectifs commerciaux », détaille Clément. « Au bout d’un an, nous aurons expérimenté toutes les saisons, ajoute Mathieu. Cela nous permettra de savoir ce qui marche ou pas. Sur cent espèces de pommes, par exemple, toutes ne vont pas résister ».

La permaculture, une philosophie

La permaculture est une philosophie dont Mathieu, Bénédicte et Clément ont conscience d’avoir encore beaucoup à apprendre. « On sait qu’on est jeune. On avait besoin de passer au concret, de faire et on sentait bien que la théorie ne suffit pas. La base de nos cultures sera alimentaire. On aura peu de plantes ornementales mais on aura des plantes mellifères, par exemple, pour attirer les abeilles, qui viennent polliniser les fruits. En permaculture, il n’y a pas de mauvaises herbes, toutes les plantes peuvent servir à quelque chose et on ne réfléchit pas qu’à notre propre intérêt d’humains »

Voir en ligne : http://www.letelegramme.fr/finister...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0