Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Web et vie privée avec S.Bortzmeyer
Centre social des Abeilles de Quimper
vendredi 28 septembre 2018 19:00
mis en ligne le 07/08/18 par Reunig Kozh

Sans faire preuve de naïveté en croyant que la loi nous protège et que tout le monde va la respecter, que peut connaître le citoyen sur les pratiques de surveillance par les États et les entreprises ?

Stéphane Bortzmeyer, ingénieur spécialiste des réseaux informatiques, viendra vendredi 28 septembre 2018 de 19h à 21h animer un apéro-discussion au Centre social des Abeilles de Quimper 4 rue Sergent Le Flao (plan d’accès) sur « Qui vous observe ? WEB et vie privée »

Cette connaissance des pratiques de surveillance par les États et les entreprises est un pré-requis à de futures actions pour améliorer les choses. Par exemple la création au Centre des Abeilles d’un groupe d’échange, de partage et d’entraide où chacun·e· pourra venir poser ses questions et apporter ses connaissances

Voir en ligne : https://www.centredesabeilles.fr/we...

Messages

  • https://www.arretsurimages.net/chroniques/initiales-ds/4-heures-29-mon-ami-google-maps-mecrit

    Le 7 août à 4 heures 29 du matin, un ami m’a écrit. Il s’appelle Google Maps Timeline. Et il me proposait un "retour sur mon mois de juillet". La chose semblait partir d’une bonne intention. C’était la première fois que Google Maps Timeline m’écrivait directement. Touché, j’ai donc ouvert son mail.

    Google Maps Timeline (il me connait si bien, que je vais l’appeller par son petit nom, GMT) sait tout sur mon mois de juillet.

    Il sait que j’ai quitté Paris (en train) le 20 juillet, en direction de Saint-Flour (Cantal), avec étape à Tours, où il sait que j’ai poursuivi le voyage en voiture. Il sait à quelle station-service j’ai fait le plein sur la route.
    Gmaps 2007
    mon 20 juillet 2018

    Arrivé à Saint-Flour, il sait que j’ai dîné au Grand Hôtel de l’Etape (excellente adresse). Il connait le temps exact que j’ai passé à table. Il ne sait pas (encore) ce que j’ai commandé, ni le montant du pourboire que j’ai laissé, mais nul doute que ça devrait venir bientôt. En revanche, il a compris qu’après le dîner, j’avais effectué une promenade digestive de 44 minutes dans les paisibles rues de la bourgade cantalienne.
    Gmaps Saint Flour timings
    ma soirée à saint-flour

    Enfin, mon ami Google m’a suivi tout au long de cette promenade digestive. Il sait que j’ai tenté l’ascension de Saint-Flour haut, au départ de Saint-Flour bas (les trajets pédestres sont signifiés en bleu clair). Il sait que je suis redescendu par un autre chemin.
    Gmaps Saint Flour
    une ballade pour digérer ?

    Et ainsi, chaque jour de mes vacances. Il connait toutes les villes que j’ai visitées.
    Gmaps villes visitées
    que de clochers !

    Et tous les lieux que j’ai visités ou traversés.
    Gmaps lieux visités
    (pas vu la cascade, en revanche)

    Certes, mon ami GMT a parfois été pris en défaut. Il me situe plus volontiers dans les lieux publics (musées, restaurants) que dans les lieux privés où il m’est arrivé de m’arrêter, et dont il n’a pas (encore) percé le secret. Alors, il s’informe gentiment. Il sollicite ma coopération. Il m’a bien repéré à Saint-Pierreville, en Ardèche du Nord. Mais il n’est pas certain que j’aie bien visité la SCOP Ardelaine. Il me demande poliment.
    Gmaps Ardelaine
    dis-moi tout !

    Oui, ami GMT. J’ai bien visité Ardelaine. Je sais tout sur l’économie et l’écologie, de la laine. Je sais comment une poignée de courageux (ses) peut faire revivre une ville, et créer, aujourd’hui, 40 emplois. Si vous êtes à proximité, d’ailleurs, je vous encourage à faire la même visite. Comment Ardelaine est parvenue à ressusciter la filière laine en Ardèche, est une histoire qui gonfle d’espoir, inlassablement racontée aux touristes par le co-fondateur Gérard Barras, en personne.

    Je m’arrête là. Je ne vais pas non plus vous raconter toutes mes vacances. Incorrigible naïf que je suis, dans un premier temps, ce petit mot m’a fait plaisir. Google s’intéresse à moi ! Mes vacances sont assez intéressantes pour que Google m’en fasse un joli album-souvenir personnalisé.

    Dans un second temps, bien entendu, toutes les objections, toutes les paniques, toutes les paranoïas, m’ont retrouvé. Je croyais pourtant avoir depuis longtemps désactivé cette fonction de Google Maps dans mon smartphone préféré. Je me croyais intraçable. Innocent que j’étais ! Chassé par la porte, GMT a trouvé une fenêtre. A la faveur d’un réglage, n’importe lequel, hop, il était revenu. Pourquoi m’a-t-il écrit, justement en juillet ? Par pure gentillesse ? Parce qu’il aime l’Auvergne, la Drôme et l’Ardèche ? Ou bien plutôt, pour m’avertir discrètement qu’il me suivait ? Pour que je ne puisse pas prétendre ne pas avoir sû ?

    Evidemment, rien de plus facile que de semer Google. De l’instant où j’ai désactivé, sur le même smartphone, la fonction "localisation", Google m’a re-perdu. Très bien. Mais du coup, je me suis puni moi-même. Plus question de lui demander où est la station-service, ou la maison de la presse, la plus proche. J’ai été projeté dans un désert d’avant Google, dans un monde où il fallait demander son chemin aux cartes pliables ou, pire, "aux gens dans la rue". Il boude. C’est donnant-donnant. Rien sans rien.

    Que saura de moi mon ami dans dix ans, dans vingt ans ? Qui sont mes compagnes et mes compagnons de vacances, bien entendu, il le saura. Il interconnectera ce qui doit être interconnecté. Il me verra, sur un sentier d’Ardèche, me tordre dans tous les sens pour trouver de la 4G, afin de regarder les auditions Benalla du Sénat, et il me conseillera les liens idoines. Mes menus, diététiques ou pas, vegan ou sans gluten, avec ou sans dessert, il les connaitra, et les commentera. Mes ampoules naissantes au pied gauche, il les sentira avant moi, et il me conseillera des crèmes protectrices. Il aura les moyens de tout savoir. Il saura donc peut-être tout. Ou peut-être rien du tout. Peut-être que le colosse Google, dont la solidité ne dépend finalement que d’une batterie de smartphone, et de la possibilité de l’alimenter, se sera effondré, pièce maitresse de l’effondrement général (avez-vous vu nos émissions d’été ?) dans un monde où seules survivront les Ardelaine. D’ici là, mon ami GMT me fait une offre que je ne peux pas refuser.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0