Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Hénaff sous le soleil du bio
mis en ligne le 26/09/18 par Reunig Kozh

Jamais à court d’idées, le leader du marché français de pâté en boîte, a lancé début septembre, une déclinaison bio de son produit vedette. Sans toucher à la recette qui a fait le succès du conserveur.

300 000 boîtes ont été fabriquées pour approvisionner le marché français. D’autres suivront si les premiers retours « magasins » positifs se confirment.

À première vue, les afficionados de la marque ne paraissent pas décontenancés par la déclinaison dans une version bio de leur produit fétiche, lancé en 1915. « Nous sommes restés au plus proche des codes de la boîte bleue, autant dans ses couleurs (NDLR : le bleu est juste surmonté d’un liseré vert) que dans la recette », sourit Caroline Guivarc’h, directrice recherche innovation et marketing.
Approvisionnement local

Modifier l’ADN du produit vedette de l’entreprise (35 % d’un chiffre annuel de 50 millions d’euros et 250 collaborateurs) aurait à coup sûr nui à l’identité de son petit frère bio. Le conserveur n’a donc en rien changé sa façon de travailler. Il s’approvisionne localement en porcs vivants, auprès d’éleveurs du Finistère et d’Ille-et-Vilaine, adhérents de Bio Direct.

« Le cahier des charges du groupement va au-delà des obligations européennes en interdisant tout caillebotis et en prônant une alimentation issue à 50 % de la ferme », poursuit Caroline Guivar’ch. Les porcs sont abattus et transformés dans la petite usine de la PME, comme toujours avec tous les morceaux, y compris les plus nobles (jambon, filet).

Hénaff concrétise ainsi une demande forte de ses clients sur sa page Facebook. C’est à coup sûr le début d’une nouvelle histoire économique pour le conserveur qui entend se faire une belle place au soleil du bio. D’ailleurs, Hénaff a racheté en juillet un petit opérateur de la charcuterie bio en Ille-et-Vilaine, Kervern. Il faudra cependant que la production de porcs bios augmente. Il n’y a pour l’instant en Bretagne qu’une soixantaine d’éleveurs en AB.

Prix conseillé : 1,50 € la boîte de 76 grammes, 2,70 € la boîte de 154 grammes.

Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/societe...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0