Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Agriculture. Jean Hascoët répond à Roger Mauguen
Le Télégramme 1er mars 2019
mis en ligne le 05/03/19 par Reunig Kozh

« La chasse aux agriculteurs conventionnels est-elle ouverte ? » Telle était la question posée par Roger Mauguen, mardi soir, au cours du dernier conseil communautaire, à Châteaulin. L’élu communautaire de Cast, lui-même agriculteur, a fait part de son ras-le-bol quant au dénigrement dont les agriculteurs conventionnels feraient l’objet, notamment de la part des associations environnementales départementales. Il a pris l’exemple récent de l’EARL Colin, à Plonévez-Porzay, dont le projet d’extension est contesté.

« Une posture de déni »

Ce coup de gueule n’a pas échappé à l’association Baie de Douarnenez Environnement, qui s’est empressée de lui répondre dans un communiqué transmis jeudi, par l’intermédiaire de son président, Jean Hascoët. « M. Mauguen s’en prend violemment aux associations de défense de l’environnement, alignant les contre-vérités dans une posture de déni qui ne peut que décrédibiliser celui qui émet de tels propos. Nous nous interrogeons tout d’abord sur les intérêts que défend M. Mauguen : parle-t-il au nom du groupement Porelia et de la coopérative Porfimad dont il est administrateur (*), ou en tant qu’élu communautaire de la commune de Cast ? », interroge Jean Hascoët, affirmant de son côté que les associations environnementales qui s’expriment le font « en toute indépendance ».

À lire sur le sujet
Agriculture. Le coup de gueule de Roger Mauguen

« Spirale d’endettement qui mène au désastre »

Selon le militant écologiste, non, Baie de Douarnenez Environnement ne se réjouit pas « de la disparition de notre territoire des exploitations agricoles et des emplois qui y sont associés. Au contraire, c’est le système que défend M. Mauguen qui pousse à des exploitations toujours plus grosses et moins nombreuses, toujours plus industrialisées, toujours moins génératrices d’emplois. C’est le système que défend M. Mauguen qui pousse tant d’agriculteurs dans une spirale d’endettement qui les mène au désastre ».

« Il a fallu attendre des dizaines d’années »

Et si Roger Mauguen rappelait, mardi soir, les résultats acquis en matière d’amélioration de la qualité de l’eau dans le cadre du Plan algues vertes, consécutivement à l’aménagement des pratiques agricoles, Jean Hascoët lui oppose qu’« il a fallu attendre des dizaines d’années pour que la part de responsabilité du système agricole que défend Roger Mauguen dans la prolifération des marées vertes soit enfin reconnue dans le cadre du Plan algues vertes. Faudra-t-il attendre encore aussi longtemps pour reconnaître que les objectifs du Plan algues vertes ne sont pas encore atteints, que les marées brunes que nous connaissons depuis plusieurs années (en particulier en 2018) ont les mêmes causes et les mêmes remèdes que les marées vertes ? ».

Le président de Baie de Douarnenez Environnement termine son communiqué en affirmant que « les associations environnementales se sont toujours battues et continueront à se battre, aux côtés des agriculteurs, pour un modèle agricole qui préserve à la fois le maintien d’exploitations à taille humaine, le maintien des emplois, la préservation de l’environnement et de la santé des agriculteurs et des consommateurs ».
* Roger Mauguen assure de son côté ne plus être administrateur de Porfimad depuis plusieurs années et confirme s’être exprimé en sa qualité de conseiller communautaire de Cast.

Voir en ligne : https://www.letelegramme.fr/finiste...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0