Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Fouesnant - Centrale photovoltaïque de Kerambris. L’ASPF justifie sa demande de suspension
Le Télégramme 10 oct 2019
mis en ligne le 11/10/19 par Reunig Kozh

Les élus de la Communauté de communes du Pays fouesnantais (CCPF) ont vivement réagi, ces dernières semaines, à la suspension en référé du projet de centrale photovoltaïque à Kerambris, obtenue par l’Association de sauvegarde du Pays fouesnantais (ASPF). Le juge des référés du tribunal administratif de Rennes avait rendu, au mois de septembre, un jugement favorable à l’ASPF quant à sa demande de suspension de l’exécution de l’arrêté du 21 novembre 2018 par lequel le préfet du Finistère accordait à la société Centrale photovoltaïque de Fouesnant un permis de construire une centrale à Kerambris.

Le président de l’ASPF, Damien Poënce, et ses amis, justifient, eux, leur demande de suspension : « Certains élus de la CCPF ont profité du dernier conseil communautaire pour stigmatiser la procédure gagnée par l’ASPF. Ils se placent au-dessus des lois et oublient surtout l’historique de ce dossier. Où étaient-ils quand notre association se battait contre les eaux parasites du site qui polluaient le ruisseau de Kerambris, principale source d’approvisionnement en eau pour Fouesnant ? Où étaient-ils quand les algues vertes étaient stockées à ciel ouvert, polluant notre air ? Ont-ils réagi quand le maire de Fouesnant a changé le zonage d’une terre agricole afin de l’artificialiser. Ont-ils constaté sur place que le terrain situé à l’est était toujours cultivable ? ». Et d’expliquer leur démarche : « Nous avons rencontré EDF et les services du préfet, à leur demande. Nous avons clairement expliqué que nous n’étions pas contre l’implantation des panneaux photovoltaïques dans la partie ouest, à savoir sur la zone de l’ex-décharge, mais uniquement opposés sur la partie est, zone agricole. En compensation, nous avons suggéré de couvrir les toitures disponibles sur les bâtiments de Kerambris et sur les bâtiments publics de la CCPF. Mais ce n’était pas leur projet. Depuis plusieurs années, les projets de salles d’activités se multiplient dans le canton et nous avons proposé d’en couvrir les toits de panneaux photovoltaïques, sans succès. Observons le siège de la CCPF : en toiture, des panneaux exposés plein ouest. Non-sens économique et technique. L’ASPF réitère son soutien aux énergies renouvelables mais dans le respect des règles d’urbanisme ».

Voir en ligne : https://www.letelegramme.fr/finiste...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0